MES DOCUMENTS » Didier Bénureau, Moralès

"La vie n'est pas un livre qui ne permettrait de se mouvoir qu'en suivant les lignes écrites pour vous par un autre. La vie, c'est une plaine sillonnée d'une infinité de routes. A chaque pas se présente une nouvelle fourche, et l'on est toujours libre de choisir de prendre à gauche ou à droite. Et ensuite viendront une autre bifurcation et un autre choix. Chacun avance dans cette plaine, en établissant lui-même sa route et sa direction : qui au couchant, vers l'obscurité, qui au levant, vers la source de lumière. Et jamais, même à l'ultime instant de notre vie, il n'est trop tard pour prendre une direction totalement opposée à celle qu'on suivait jusqu'alors depuis de longues années."
L'amant de la mort [Boris Akounine]

[003] Mes documents | Didier Bénureau, Moralès © StefEd

Didier Bénureau

MARS 2009
«Didier Bénureau» Chanson du soldat Moralès!
Un sketch qui ne doit pas cantonner l'excellent acteur Didier Bénureau dans des rôles de comiques troupiers! Découvrez les paroles qui semblent faites "à l'arrache" mais sont terriblement ciselées. Un humour grinçant à deux lectures!

ATTENTION les liens YouTube disparaissent facilement pour diverses raisons [!]
Si vous constatez un lien cassé, merci de me le signaler à l'aide du formulaire de contact pour que je le remplace au plus vite.

A toi, mon frère. Que j'ai aimé comme un père. Compagnon d'arme. Mort sur la route du devoir.
Te voilà maintenant rendu. Au pays des disparus.
Mort pour l'honneur des trois couleurs.
Toi qui l'auras trop bien aimé. Et parfois même abusé. Te voila donc dans la bière. Dors, soldat Moralès. Dors, dedans ta caisse
Car par delà de ta mort. Et de ses vers qui te picorent. Dans mon esprit tu brilles encore.
Enfant de Marie tout en guenille. De la nation tu fut le pupille. Bébé martyr et violé. Tu devint vite alcoolisé.
Tu étais simple dans ta tête. Tu étais simple dans tes gestes. La société t'as rejeté. Et c'est l'armée qui t'as aimé.
Sur des paroles de par moi même. Et une musique de l'adjudant chef Jean-Pierre du 317ème bataillon 42ème RIMA.
Chanson pour Moralès. Compagnon de combat :
Dans la campagne de France. J'avais t'un compagnon… Que j'aimais. Il était mon ami, mon frère. Comme une sœur dans mon corps… Je l'aimais.
Mort dans la rizière, la gadoue… e! Déchiqueté… ée, pulvérisé… ée! Sur cette mine tu as sauté, tête brûlée. Hamp! Dei !
Moralès, Moralès, disparu au champ d'honneur. Pour sauver les trois couleurs. Moralès, Moralès, toi qui voulais voyager. Te voilà z'éparpillé!
Je t'ai pleuré, mon camarade. Versé des la.. armes. Loin des fe.. emmes. Et rien ne te remplacera. Ni la bière, ni ma mère, ni mon arme, ni les dames.
La femme est l'avenir des po… ommes. Comme dit Aragon, roi des cons. Hamp! Dei !
Moralès, Moralès, disparu au champ d'honneur. Pour sauver les trois couleurs. Moralès, Moralès. Toi qui as pris le pari, de partir en confetti
Et je te jure sur ta tombe. Qu'un jour un monde. Où la pureté, triompheront. Car l'ennemi règne ici-bas. Méchanceté… ée, brutalité… ée!
Et les dealers, et les chômeurs, les communistes, psychanalystes. Tous des pédés, dégénérés… Au temps pour moi.
Moralès, Moralès, disparu au champ d'honneur. Pour sauver les trois couleurs. Moralès, Moralès. Toi qui voulais battre des records...
A vingt ans déjà t'es mort!

En savoir plus... [didierbenureau.com] :
Dès ses débuts, Didier Bénureau enchaîne rapidement les seconds rôles au cinéma avec les réalisateurs Diane Kurys, Jean-Marie Poiré, Luigi Comencini, Alain Berbérian, Bertrand Blier, Valérie Lemercier, Bigas Luna, Dominique Farrugia, Artus de Penguern, Claude Chabrol... Au théâtre, il joue avec Muriel Robin, Jean-Michel Ribes (Les Brèves de comptoir), Gildas Bourdet (Le roi Victor)... Didier Bénureau se tourne ensuite vers l’écriture et crée un premier one man show en 1988, puis en 1993, en 1997 et remporte un énorme succès avec Pour Moralès en 2001 dont le DVD sortira en 2003.
Par ailleurs il réalise plusieurs courts-métrages : Zanzibar, Les couilles de mon chat, sélectionnés et récompensés dans plusieurs festivals internationaux...

Mentions légales: La loi n°2004-275 pour la Confiance dans l'Économie Numérique prévoie en effet l'obligation pour les éditeurs de sites Internet, d'inscrire certaines mentions légales dans le contenu dudit site Internet. Elle a alors prévu plusieurs régimes suivant la qualité des personnes, éditeurs de sites Internet. Si vous êtes une personne morale ou une personne physique éditrice d'un site Web à titre non professionnel: Vous bénéficiez alors d'une dérogation aux dispositions précitées afin de préserver votre anonymat. Dans cette hypothèse, la LEN vous offre l'opportunité de ne mettre à disposition du public, sur votre site Internet, que les coordonnées de l'hébergeur de votre Site Internet. A LA STRICTE CONDITION d'avoir transmis préalablement au dit hébergeur, l'intégralité des éléments d'identification aussi bien pour les personnes morales que pour les personnes physiques. A titre informatif, les hébergeurs sont soumis au secret professionnel dans les conditions prévues par le Code pénal. Ce secret professionnel n'est cependant, pas opposable aux autorités judiciaires.

 - 

Hébergement AMEN SASU, 12-14, Rond Point des Champs Elysées 75008 Paris | Copyright © 2001-2015 reproduction interdite sans autorisation écrite | crédit photo StefEd sauf mention contraire | concept et réalisation postgraph.fr